Rénovation énergétique ciblant les ménages en situation de précarité

Rénovation énergétique ciblant les ménages en situation de précarité

Proposer une amélioration/correction

Rénovation énergétique ciblant les ménages en situation de précarité

Cette fiche est issue du “Guide pour la transition - 32 mesures pour les communes de demain”, publié par Le Collectif pour une Transition Citoyenne, Paris, Janvier 2020. 

Elle a été rédigée par le CLER.

Pour la consulter, cliquez ici !

 

Exemples inspirants

Partout en France, des stratégies sont mises en place pour identifier et accompagner les ménages en situation de précarité énergétique.

Trois situations dans la Nièvre, la Tarentaise Vanoise et les Yvelines sont présentées sur cette plateforme : http://www.territoires-energie-positive.fr/fre/echanger/rencontres-nationales/rencontres-nationales-2016/precarite-energetique-detecter-et-agir-aupres-des-menages

La communauté d'agglomération de Niort, qui compte 102 834 résidents, propose des aides financières pour la rénovation et la lutte contre la précarité énergétique. Depuis 2010, les communes et les bailleurs reçoivent une aide financière de 1 500 euros par unité pour la construction de logements sociaux (BBC si neuf, rénovation thermique si réhabilitation). En 2011, une aide pour la précarité énergétique de 500 € (+1600 € ASE +20-35 % ANAH) est accordée pour financer les travaux d'isolation, chauffage et menuiserie des propriétaires occupant·es les plus modestes. En 2011, la CAN, l'État et l'ANAH ont conclu un accord protocolaire. Le SDEC est en train de réfléchir à un projet visant à aider les entreprises à maîtriser l'énergie (exemples, activités et filières éco-écologiques).

La plateforme Mur-Mur de la Métropole de Grenoble, qui compte 443 123 résidents, est l'une des initiatives de rénovation de logements les plus importantes à l'échelle locale en termes de volume et de qualité. De 2010 à 2016, Mur Mur a contribué à isoler 4 500 logements en copropriété, à investir 60 millions € dans le métropolitain et à obtenir jusqu'à 60 % d'économies sur la facture de chauffage des logements en question, en fonction de l'offre de rénovation choisie.

Le 27 mars 2019, le Conseil municipal de Grande-Synthe (23 294 habitants) a décidé à l'unanimité d'allouer 1,2 million € pour créer un « minimum social garanti » financé par les économies d'énergie. https://www.precarite-energie.org/a-grande-synthe-un-minimum-social-garanti-finance-par-les-economies-denergie/

 

Ressources

Rénovation énergétique ciblant les ménages en situation de précarité

Proposer une amélioration/correction

Rénovation énergétique ciblant les ménages en situation de précarité

Cette fiche est issue du “Guide pour la transition - 32 mesures pour les communes de demain”, publié par Le Collectif pour une Transition Citoyenne, Paris, Janvier 2020. 

Elle a été rédigée par le CLER.

Pour la consulter, cliquez ici !

 

Exemples inspirants

Partout en France, des stratégies sont mises en place pour identifier et accompagner les ménages en situation de précarité énergétique.

Trois situations dans la Nièvre, la Tarentaise Vanoise et les Yvelines sont présentées sur cette plateforme : http://www.territoires-energie-positive.fr/fre/echanger/rencontres-nationales/rencontres-nationales-2016/precarite-energetique-detecter-et-agir-aupres-des-menages

La communauté d'agglomération de Niort, qui compte 102 834 résidents, propose des aides financières pour la rénovation et la lutte contre la précarité énergétique. Depuis 2010, les communes et les bailleurs reçoivent une aide financière de 1 500 euros par unité pour la construction de logements sociaux (BBC si neuf, rénovation thermique si réhabilitation). En 2011, une aide pour la précarité énergétique de 500 € (+1600 € ASE +20-35 % ANAH) est accordée pour financer les travaux d'isolation, chauffage et menuiserie des propriétaires occupant·es les plus modestes. En 2011, la CAN, l'État et l'ANAH ont conclu un accord protocolaire. Le SDEC est en train de réfléchir à un projet visant à aider les entreprises à maîtriser l'énergie (exemples, activités et filières éco-écologiques).

La plateforme Mur-Mur de la Métropole de Grenoble, qui compte 443 123 résidents, est l'une des initiatives de rénovation de logements les plus importantes à l'échelle locale en termes de volume et de qualité. De 2010 à 2016, Mur Mur a contribué à isoler 4 500 logements en copropriété, à investir 60 millions € dans le métropolitain et à obtenir jusqu'à 60 % d'économies sur la facture de chauffage des logements en question, en fonction de l'offre de rénovation choisie.

Le 27 mars 2019, le Conseil municipal de Grande-Synthe (23 294 habitants) a décidé à l'unanimité d'allouer 1,2 million € pour créer un « minimum social garanti » financé par les économies d'énergie. https://www.precarite-energie.org/a-grande-synthe-un-minimum-social-garanti-finance-par-les-economies-denergie/

 

Ressources

Fiches actions rédigées et répertoriées par : Jérôme François, Loïc Marcé.

Pour améliorer ou déposer une plainte, cliquez sur le bouton orange « édition » ou « rapport » rouge en haut de de cette fiche. Enfin, si vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche action et avoir un lien vers votre profil Linkedin en bas de celle-ci, n’hésitez pas à nous contacter par mail et à consulter au préalable le template contenu fiches actions.

Contribuer à la plateforme Résilience territoriale

La plateforme résilience territoriale .org se veut être contributive. Vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche et avoir votre nom en bas de celle-ci ? N’hésitez pas à nous contacter par mail.

Please fill the required fields*