Réseau Express Vélo

Réseau Express Vélo

Proposer une amélioration/correction

norali-nayla-eDvG3IO8-Io-unsplash

Description

Le “Réseau Express Vélo” est une infrastructure de mobilité active à haut niveau de service. Il est inspiré des modèles danois (supercykerlstier / superhighways) et néerlandais (entre Arnhem et Nimègue). Afin d’augmenter la part modale du vélo, plusieurs collectivités françaises ont décidé d’investir dans ce type d’infrastructure: il s’agit de fluidifier le trafic routier en déportant une part significative des usagers vers l’infrastructure cycliste, de diminuer les diverses pollutions (air, eau, sols, sonore) ainsi que les volumes de bitume polluants utilisés pour la réfection des routes.

Progressivement les réseaux express vélo tracent leur voie et non uniquement dans les métropoles.

Le réseau express vélo (REV) permet :

  • De réduire drastiquement les pollutions diverses: sonores, air, eau, sols
  • D’améliorer l’état de santé de la population :
    • réduction du surpoids
    • baisse du stress
  • La sécurisation de l’intégrité physique (accidents, morts)
  • De réduire les dépendances envers les pays fournisseurs d’énergie
  • D’obtenir des gains financiers pour la population (le système tout-voiture coûte cher, les classes populaires et moyennes en pâtissent)
  • Une maîtrise du temps de parcours
  • La désartificialisation des sols possible grâce à une moindre emprise au sol du système-vélo vs l’emprise au sol du système-voiture. Une voiture a une emprise au sol beaucoup plus forte de part son volume mais aussi sa vitesse: plus la vitesse augmente, plus les voies doivent être larges
  • Une baisse des actes de violence entre usagers de la voiture en cas de conflit
  • Plus de liens sociaux en se réappropriant l’usage de la ville

Enjeux relatifs à la mise en place

  • Expertise/ nombre d’acteurs/ complexité
  • Durée
  • Coût : à Lyon, le coût est d’environ 1 million d’euro par kilomètre (moyennisé)
  • Equipement

Contributions à la résilience

  • Réduction drastique des pollutions de l’air et de l’eau: impacts significatifs sur la biodiversité et l'état des sols et des ressources en eau
  • Réduction des pollutions sonores: amélioration de l'état de santé de la population
  • Réduction énergétique:
    • déserre les liens entre pays producteurs d’énergie et les consommateurs.
    • déserre les liens entre les raffineries et les consommateurs: plus forte résilience en cas de grèves générales
  • Amoindrissement du changement climatique
  • Possibilité de débitumer les sols (purification de l’eau, de l’air, climatisation par la végétalisation)

Points d’attention

  • Travaux de voirie potentiellement importants (consommation de matières premières) sauf en cas de conversion de voies automobiles en voies cyclables
  • Acceptation par les citoyens et les commerçants

Exemples inspirants

Exemple 1: Métropole de Lyon

  • Lieu : .
  • Lien : .

Description :

Exemple 2 : Grenoble-Alpes-Métropole

  • Lieu : .
  • Lien : .

Description :

Exemple 3 : Paris

  • Lieu : .
  • Lien : .

Le REV de Haute-Garonne

  • Lieu : Banlieue de Toulouse
  • Lien : https://www.haute-garonne.fr/dossier/reseau-express-velo-rev
  • https://www.velo-territoires.org/actualite/2022/03/15/reseaux-express-velo-service-basculement-modal/

Ressources

  • ....

Bibliographie

Les réseaux express vélo au service du basculement modal : https://www.velo-territoires.org/actualite/2022/03/15/reseaux-express-velo-service-basculement-modal/

Réseau Express Vélo

Proposer une amélioration/correction

norali-nayla-eDvG3IO8-Io-unsplash

Description

Le “Réseau Express Vélo” est une infrastructure de mobilité active à haut niveau de service. Il est inspiré des modèles danois (supercykerlstier / superhighways) et néerlandais (entre Arnhem et Nimègue). Afin d’augmenter la part modale du vélo, plusieurs collectivités françaises ont décidé d’investir dans ce type d’infrastructure: il s’agit de fluidifier le trafic routier en déportant une part significative des usagers vers l’infrastructure cycliste, de diminuer les diverses pollutions (air, eau, sols, sonore) ainsi que les volumes de bitume polluants utilisés pour la réfection des routes.

Progressivement les réseaux express vélo tracent leur voie et non uniquement dans les métropoles.

Le réseau express vélo (REV) permet :

  • De réduire drastiquement les pollutions diverses: sonores, air, eau, sols
  • D’améliorer l’état de santé de la population :
    • réduction du surpoids
    • baisse du stress
  • La sécurisation de l’intégrité physique (accidents, morts)
  • De réduire les dépendances envers les pays fournisseurs d’énergie
  • D’obtenir des gains financiers pour la population (le système tout-voiture coûte cher, les classes populaires et moyennes en pâtissent)
  • Une maîtrise du temps de parcours
  • La désartificialisation des sols possible grâce à une moindre emprise au sol du système-vélo vs l’emprise au sol du système-voiture. Une voiture a une emprise au sol beaucoup plus forte de part son volume mais aussi sa vitesse: plus la vitesse augmente, plus les voies doivent être larges
  • Une baisse des actes de violence entre usagers de la voiture en cas de conflit
  • Plus de liens sociaux en se réappropriant l’usage de la ville

Enjeux relatifs à la mise en place

  • Expertise/ nombre d’acteurs/ complexité
  • Durée
  • Coût : à Lyon, le coût est d’environ 1 million d’euro par kilomètre (moyennisé)
  • Equipement

Contributions à la résilience

  • Réduction drastique des pollutions de l’air et de l’eau: impacts significatifs sur la biodiversité et l'état des sols et des ressources en eau
  • Réduction des pollutions sonores: amélioration de l'état de santé de la population
  • Réduction énergétique:
    • déserre les liens entre pays producteurs d’énergie et les consommateurs.
    • déserre les liens entre les raffineries et les consommateurs: plus forte résilience en cas de grèves générales
  • Amoindrissement du changement climatique
  • Possibilité de débitumer les sols (purification de l’eau, de l’air, climatisation par la végétalisation)

Points d’attention

  • Travaux de voirie potentiellement importants (consommation de matières premières) sauf en cas de conversion de voies automobiles en voies cyclables
  • Acceptation par les citoyens et les commerçants

Exemples inspirants

Exemple 1: Métropole de Lyon

  • Lieu : .
  • Lien : .

Description :

Exemple 2 : Grenoble-Alpes-Métropole

  • Lieu : .
  • Lien : .

Description :

Exemple 3 : Paris

  • Lieu : .
  • Lien : .

Le REV de Haute-Garonne

  • Lieu : Banlieue de Toulouse
  • Lien : https://www.haute-garonne.fr/dossier/reseau-express-velo-rev
  • https://www.velo-territoires.org/actualite/2022/03/15/reseaux-express-velo-service-basculement-modal/

Ressources

  • ....

Bibliographie

Les réseaux express vélo au service du basculement modal : https://www.velo-territoires.org/actualite/2022/03/15/reseaux-express-velo-service-basculement-modal/

Fiches actions rédigées et répertoriées par : Jérôme François, Loïc Marcé.

Pour améliorer ou déposer une plainte, cliquez sur le bouton orange « édition » ou « rapport » rouge en haut de de cette fiche. Enfin, si vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche action et avoir un lien vers votre profil Linkedin en bas de celle-ci, n’hésitez pas à nous contacter par mail et à consulter au préalable le template contenu fiches actions.

Contribuer à la plateforme Résilience territoriale

La plateforme résilience territoriale .org se veut être contributive. Vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche et avoir votre nom en bas de celle-ci ? N’hésitez pas à nous contacter par mail.

Please fill the required fields*