Régénérer les forêts

Régénérer les forêts

Proposer une amélioration/correction

Régénérer les forêts

Description

Les plantes ont développé au cours de leur évolution divers stratagèmes pour se reproduire et coloniser de nouveaux espaces. Ainsi, on recense plusieurs modes de dispersion qui se sont  développés avec le temps. 

Les arbres génèrent des fleurs qui se transforment en fruits/graines, grâce à la pollinisation des insectes. Ces fruits ou graines seront mangés par les oiseaux. Les oiseaux mangent et défèquent les graines qui germent plus loin afin de re-semer des arbres.

Certaines espèces végétales se dispersent de manière « autonome » et n’ont besoin d’aucune aide extérieure, développant des processus de projection qui leur sont propres ou profitant simplement du phénomène de gravité. D’autres ont besoin d’être transportées par le vent ou l’eau, et d’autres encore, par les animaux. 

Cette dispersion est importante, car les graines, pour se développer efficacement, doivent se trouver à distance du pied parent. La dissémination des graines est alors essentielle à la régénération des forêts. La zoochorie prédomine dans les forêts tropicales humides.

L’enjeu consiste à collecter autant de graines, de noyaux, issus de fleurs (par ex mellifères pour soutenir la population d’insectes butineurs) afin de recréer « naturellement » une forêt à partir d’un champ ou d’une étendue déboisée. Il est aussi possible d’utiliser des boutures d’arbres et d’arbustes qui seront plantés directement en pleine terre

 

Méthode Miyawaki

Il existe notamment une méthode déjà mise en place sur certains terrains, appelée “méthode Miyawaki”: cette méthode est utilisée notamment sur des espaces très réduits.

Grâce à la méthode Miyawaki, on peut très bien restaurer des sols dégradés qui étaient auparavant recouverts de béton. On vise ainsi plusieurs objectifs: infiltration des eaux de ruissellement, rechargement des nappes phréatiques, lutte contre les inondations, lutte contre l’érosion des sols, diminution des particules fines (jusqu’à -50%), stockage de carbone, restitution d’oxygène, gîte et couvert pour la biodiversité. Elle permettent aussi de baisser localement la température de plus de 2 degrés dans l’environnement immédiat.

Ces micro-forêts peuvent croître jusqu’à ’un mètre par an chaque année. Après 2 à 3 ans, elles peuvent devenir autonomes sans nécessiter d’entretien.

 

Enjeux relatifs à la mise en place

  • Expertise/ nombre d’acteurs/ complexité
  • Durée
  • Coût :
  • Equipement :

 

Contributions à la résilience

  • Maintien de l’humidité sur le territoire
  • Maintien et régénération de la biodiversité
  • Purifie l’eau
  • Purifie l’air
  • Productions diverses: alimentation, biomasse (bois de chauffage, bois de construction, BRF)

 

Points d’attention

.

 

Exemples inspirants

Exemple 1 : Prévoir vite les forêts de demain - Kintzheim (Bas-Rhin) 

  • Lieu : Kintzheim (Bas-Rhin) 
  • Source(s) : https://www.mairie-kintzheim.fr/la-foret-de-kintzheim/ 

Description :

  • Une situation sanitaire dégradée des forêts sur la commune 
  • Un réchauffement climatique trop rapide pour une adaptation des peuplements existants 
  • Un programme de plantations, avec l’ONF, de diverses essences (châtaigners, cèdres de l’Atlas, chênes sessiles, chênes d’Amérique, pins Salzmann) en complément de la régénération naturelle 

.

Exemple 2 : 1 arbre, 1 habitant (Isère) 

  • Lieu : Isère
  • Source(s) : https://www.isere.fr/actualites/1-arbre-1-habitant-plus-dun-million-darbres-plantes-en-isere-dici-2028 

Description :

> Programme du Département de l’Isère, 14 millions d’euros jusqu’en 2028 

> Objectif : soutien au monde forestier pour garantir l’avenir des forêts face au changement climatique 

> Quatre axes : 

  • Forestier : plantations et régénération naturelle des forêts publiques et privées
  • Agricole : notamment pour la plantation de haies 
  • Cadre de vie : verdir les centre-bourgs et constituer des îlots de fraîcheur 
  • Patrimoine départemental (collèges, Maisons départementales…) 

 

Exemple 3 : La forêt fait école - Lirac (Gard) 

  • Lieu : Lirac (Gard) 
  • Source(s) : https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/2021/02/18/gard-lirac-inaugure-sa-foret-ecole/ https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/2021/10/26/la-foret-pedagogique-de-lirac-fait-sa-rentree/ 

Description :

  • Programme national « Dans 1 000 communes, la forêt fait école » porté par la Fédération Nationale des Communes Forestières 
  • Parcelle pédagogique proche d’une école primaire illustrant les essences méditerranéennes 
  • Sensibilisation des scolaires à la protection de la forêt, « 2e salle de classe » 
  • Implication du conseil municipal

 

Exemple 4 : Trees everywhere 

  • Lieu : France
  • Source(s) : https://treeseve.eu/

Description :

> Treeseve offre des solutions de reforestation en urbain et péri-urbain, en partenariat avec les collectivités et les entreprises pour contribuer à l’adaptation des territoires au changement climatique :

  • Constituer des puits de carbone naturels et offrir des refuges de biodiversité
  • Permettre la régénération de terrains inutilisés en zone urbaine et péri urbaine
  • Proposer aux entreprises de participer concrètement à une démarche sociétale et environnementale, en France

 

Exemple 5 : reboisement des forêts sinistrées 

  • Lieu : Brantôme-en-Périgord (24)
  • Source(s) : https://www.wedemain.fr/initiatives-territoires/themes/biodiversite/en-dordogne-le-reboisement-des-forets-sinistrees-est-une-affaire-qui-marche/

Description :

Cette société à mission, “le Printemps des terres” a pour but de racheter des bois sinistrés, des terres à restaurer afin de les pérenniser. Le fondateur Laurent Piermont a acquis 57 hectares de la forêt de Puyclaud où les châtaigniers malades feront de la place pour des espèces plus adaptées. 

 

Ressources

  • ...

 

Bibliographie

  • régénération naturelle assistée : https://campagnesvivantes82.fr/regeneration-naturelle-assistee/ 
  • 1 arbre 1 habitant : https://www.isere.fr/actualites/1-arbre-1-habitant-plus-dun-million-darbres-plantes-en-isere-dici-2028 
  • https://www.mairie-kintzheim.fr/la-foret-de-kintzheim/
  • https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/2021/02/18/gard-lirac-inaugure-sa-foret-ecole/ https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/2021/10/26/la-foret-pedagogique-de-lirac-fait-sa-rentree/ 
  • Trees everywhere: https://treeseve.eu/ 
  • https://www.instinct-animal.fr/blog/animaux-indispensables-regeneration-forets/
  • Méthode Miyawaki (Permaforest): https://permafforest.fr/blog/micro-foret/methode-miyawaki/

Régénérer les forêts

Proposer une amélioration/correction

Régénérer les forêts

Description

Les plantes ont développé au cours de leur évolution divers stratagèmes pour se reproduire et coloniser de nouveaux espaces. Ainsi, on recense plusieurs modes de dispersion qui se sont  développés avec le temps. 

Les arbres génèrent des fleurs qui se transforment en fruits/graines, grâce à la pollinisation des insectes. Ces fruits ou graines seront mangés par les oiseaux. Les oiseaux mangent et défèquent les graines qui germent plus loin afin de re-semer des arbres.

Certaines espèces végétales se dispersent de manière « autonome » et n’ont besoin d’aucune aide extérieure, développant des processus de projection qui leur sont propres ou profitant simplement du phénomène de gravité. D’autres ont besoin d’être transportées par le vent ou l’eau, et d’autres encore, par les animaux. 

Cette dispersion est importante, car les graines, pour se développer efficacement, doivent se trouver à distance du pied parent. La dissémination des graines est alors essentielle à la régénération des forêts. La zoochorie prédomine dans les forêts tropicales humides.

L’enjeu consiste à collecter autant de graines, de noyaux, issus de fleurs (par ex mellifères pour soutenir la population d’insectes butineurs) afin de recréer « naturellement » une forêt à partir d’un champ ou d’une étendue déboisée. Il est aussi possible d’utiliser des boutures d’arbres et d’arbustes qui seront plantés directement en pleine terre

 

Méthode Miyawaki

Il existe notamment une méthode déjà mise en place sur certains terrains, appelée “méthode Miyawaki”: cette méthode est utilisée notamment sur des espaces très réduits.

Grâce à la méthode Miyawaki, on peut très bien restaurer des sols dégradés qui étaient auparavant recouverts de béton. On vise ainsi plusieurs objectifs: infiltration des eaux de ruissellement, rechargement des nappes phréatiques, lutte contre les inondations, lutte contre l’érosion des sols, diminution des particules fines (jusqu’à -50%), stockage de carbone, restitution d’oxygène, gîte et couvert pour la biodiversité. Elle permettent aussi de baisser localement la température de plus de 2 degrés dans l’environnement immédiat.

Ces micro-forêts peuvent croître jusqu’à ’un mètre par an chaque année. Après 2 à 3 ans, elles peuvent devenir autonomes sans nécessiter d’entretien.

 

Enjeux relatifs à la mise en place

  • Expertise/ nombre d’acteurs/ complexité
  • Durée
  • Coût :
  • Equipement :

 

Contributions à la résilience

  • Maintien de l’humidité sur le territoire
  • Maintien et régénération de la biodiversité
  • Purifie l’eau
  • Purifie l’air
  • Productions diverses: alimentation, biomasse (bois de chauffage, bois de construction, BRF)

 

Points d’attention

.

 

Exemples inspirants

Exemple 1 : Prévoir vite les forêts de demain - Kintzheim (Bas-Rhin) 

  • Lieu : Kintzheim (Bas-Rhin) 
  • Source(s) : https://www.mairie-kintzheim.fr/la-foret-de-kintzheim/ 

Description :

  • Une situation sanitaire dégradée des forêts sur la commune 
  • Un réchauffement climatique trop rapide pour une adaptation des peuplements existants 
  • Un programme de plantations, avec l’ONF, de diverses essences (châtaigners, cèdres de l’Atlas, chênes sessiles, chênes d’Amérique, pins Salzmann) en complément de la régénération naturelle 

.

Exemple 2 : 1 arbre, 1 habitant (Isère) 

  • Lieu : Isère
  • Source(s) : https://www.isere.fr/actualites/1-arbre-1-habitant-plus-dun-million-darbres-plantes-en-isere-dici-2028 

Description :

> Programme du Département de l’Isère, 14 millions d’euros jusqu’en 2028 

> Objectif : soutien au monde forestier pour garantir l’avenir des forêts face au changement climatique 

> Quatre axes : 

  • Forestier : plantations et régénération naturelle des forêts publiques et privées
  • Agricole : notamment pour la plantation de haies 
  • Cadre de vie : verdir les centre-bourgs et constituer des îlots de fraîcheur 
  • Patrimoine départemental (collèges, Maisons départementales…) 

 

Exemple 3 : La forêt fait école - Lirac (Gard) 

  • Lieu : Lirac (Gard) 
  • Source(s) : https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/2021/02/18/gard-lirac-inaugure-sa-foret-ecole/ https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/2021/10/26/la-foret-pedagogique-de-lirac-fait-sa-rentree/ 

Description :

  • Programme national « Dans 1 000 communes, la forêt fait école » porté par la Fédération Nationale des Communes Forestières 
  • Parcelle pédagogique proche d’une école primaire illustrant les essences méditerranéennes 
  • Sensibilisation des scolaires à la protection de la forêt, « 2e salle de classe » 
  • Implication du conseil municipal

 

Exemple 4 : Trees everywhere 

  • Lieu : France
  • Source(s) : https://treeseve.eu/

Description :

> Treeseve offre des solutions de reforestation en urbain et péri-urbain, en partenariat avec les collectivités et les entreprises pour contribuer à l’adaptation des territoires au changement climatique :

  • Constituer des puits de carbone naturels et offrir des refuges de biodiversité
  • Permettre la régénération de terrains inutilisés en zone urbaine et péri urbaine
  • Proposer aux entreprises de participer concrètement à une démarche sociétale et environnementale, en France

 

Exemple 5 : reboisement des forêts sinistrées 

  • Lieu : Brantôme-en-Périgord (24)
  • Source(s) : https://www.wedemain.fr/initiatives-territoires/themes/biodiversite/en-dordogne-le-reboisement-des-forets-sinistrees-est-une-affaire-qui-marche/

Description :

Cette société à mission, “le Printemps des terres” a pour but de racheter des bois sinistrés, des terres à restaurer afin de les pérenniser. Le fondateur Laurent Piermont a acquis 57 hectares de la forêt de Puyclaud où les châtaigniers malades feront de la place pour des espèces plus adaptées. 

 

Ressources

  • ...

 

Bibliographie

  • régénération naturelle assistée : https://campagnesvivantes82.fr/regeneration-naturelle-assistee/ 
  • 1 arbre 1 habitant : https://www.isere.fr/actualites/1-arbre-1-habitant-plus-dun-million-darbres-plantes-en-isere-dici-2028 
  • https://www.mairie-kintzheim.fr/la-foret-de-kintzheim/
  • https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/2021/02/18/gard-lirac-inaugure-sa-foret-ecole/ https://www.collectivitesforestieres-occitanie.org/2021/10/26/la-foret-pedagogique-de-lirac-fait-sa-rentree/ 
  • Trees everywhere: https://treeseve.eu/ 
  • https://www.instinct-animal.fr/blog/animaux-indispensables-regeneration-forets/
  • Méthode Miyawaki (Permaforest): https://permafforest.fr/blog/micro-foret/methode-miyawaki/

Fiches actions rédigées et répertoriées par : Jérôme François, Loïc Marcé.

Pour améliorer ou déposer une plainte, cliquez sur le bouton orange « édition » ou « rapport » rouge en haut de de cette fiche. Enfin, si vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche action et avoir un lien vers votre profil Linkedin en bas de celle-ci, n’hésitez pas à nous contacter par mail et à consulter au préalable le template contenu fiches actions.

Contribuer à la plateforme Résilience territoriale

La plateforme résilience territoriale .org se veut être contributive. Vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche et avoir votre nom en bas de celle-ci ? N’hésitez pas à nous contacter par mail.

Please fill the required fields*