Pépinière citoyenne & réseau de multiplication

Pépinière citoyenne & réseau de multiplication

Proposer une amélioration/correction

Pépinière citoyenne & réseau de multiplication

Description

Les citoyens ainsi que les espaces verts gèrent de grandes surfaces de terrain. Ces surfaces présentent de forts potentiels de démultiplication des plantes sur le territoire: récupération de boutures sur branches, de graines, de boutures de racines.

La difficulté réside dans le développement de la plante une fois cette collecte faite. Lorsque les graines ont séché, lorsque les boutures ont été récupérées, il faut démultiplier les plantes. Or, quelques jours d’absence d’arrosage, entre le moment de la collecte et la mise en culture, suffisent pour que la plante meurt. 

Un partenariat entre les citoyen(ne)s qui récoltent et la pépinière développée localement, soit par un acteur privé, soit par la commune, permet de maintenir et de développer le patrimoine génétique sur le territoire.

Par ailleurs, acheter des graines, des boutures, des plantes représente un certain coût qui se répercute dans le prix de vente. Un tel partenariat entre les citoyen(ne)s et la pépinière est gagnant-gagnant

Ces graines et boutures peuvent concerner des plantes:

  • ornementales
  • comestibles
  • mellifères (contribuent au développement de la population d’insectes)

Cette action peut très bien complémenter la création d’une grainothèque citoyenne. 

La création d’un partenariat entre la pépinière et les citoyen(ne) permet de : 

  • participer au maintien de la biodiversité génétique
  • réduire les coûts liées à l’achat des plantes
  • limiter les distances de transports concernant les achats des plantes

 

Enjeux relatifs à la mise en place

  • Expertise/ nombre d’acteurs/ complexité : la difficulté de mise en place concerne l’espace de stockage permettant la conservation des graines et des boutures dans les conditions idéales. Il faut aussi veiller à éviter l’hybridation des plantes si cela est contraignant pour certaines personnes; conserver la souche ou non est un choix
  • Durée
  • Coût :
  • Equipement :

 

Contributions à la résilience

  • préservation du patrimoine génétique
  • la végétalisation massive du territoire permet le redressement de la population animale (vertébrés et invertébrés)
  • Le redressement de la population d’insectes et de la vie du sol est un gage de la résilience alimentaire

 

Points d’attention

  • .

Exemples inspirants

Exemple 1: .

  • Lieu : .
  • Lien 

Description :

.

 

Ressources

  • Ils conservent plus de 250 variétés de graines : https://www.youtube.com/watch?v=8IX4TPVp5TQ

Pépinière citoyenne & réseau de multiplication

Proposer une amélioration/correction

Pépinière citoyenne & réseau de multiplication

Description

Les citoyens ainsi que les espaces verts gèrent de grandes surfaces de terrain. Ces surfaces présentent de forts potentiels de démultiplication des plantes sur le territoire: récupération de boutures sur branches, de graines, de boutures de racines.

La difficulté réside dans le développement de la plante une fois cette collecte faite. Lorsque les graines ont séché, lorsque les boutures ont été récupérées, il faut démultiplier les plantes. Or, quelques jours d’absence d’arrosage, entre le moment de la collecte et la mise en culture, suffisent pour que la plante meurt. 

Un partenariat entre les citoyen(ne)s qui récoltent et la pépinière développée localement, soit par un acteur privé, soit par la commune, permet de maintenir et de développer le patrimoine génétique sur le territoire.

Par ailleurs, acheter des graines, des boutures, des plantes représente un certain coût qui se répercute dans le prix de vente. Un tel partenariat entre les citoyen(ne)s et la pépinière est gagnant-gagnant

Ces graines et boutures peuvent concerner des plantes:

  • ornementales
  • comestibles
  • mellifères (contribuent au développement de la population d’insectes)

Cette action peut très bien complémenter la création d’une grainothèque citoyenne. 

La création d’un partenariat entre la pépinière et les citoyen(ne) permet de : 

  • participer au maintien de la biodiversité génétique
  • réduire les coûts liées à l’achat des plantes
  • limiter les distances de transports concernant les achats des plantes

 

Enjeux relatifs à la mise en place

  • Expertise/ nombre d’acteurs/ complexité : la difficulté de mise en place concerne l’espace de stockage permettant la conservation des graines et des boutures dans les conditions idéales. Il faut aussi veiller à éviter l’hybridation des plantes si cela est contraignant pour certaines personnes; conserver la souche ou non est un choix
  • Durée
  • Coût :
  • Equipement :

 

Contributions à la résilience

  • préservation du patrimoine génétique
  • la végétalisation massive du territoire permet le redressement de la population animale (vertébrés et invertébrés)
  • Le redressement de la population d’insectes et de la vie du sol est un gage de la résilience alimentaire

 

Points d’attention

  • .

Exemples inspirants

Exemple 1: .

  • Lieu : .
  • Lien 

Description :

.

 

Ressources

  • Ils conservent plus de 250 variétés de graines : https://www.youtube.com/watch?v=8IX4TPVp5TQ

Fiches actions rédigées et répertoriées par : Jérôme François, Loïc Marcé.

Pour améliorer ou déposer une plainte, cliquez sur le bouton orange « édition » ou « rapport » rouge en haut de de cette fiche. Enfin, si vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche action et avoir un lien vers votre profil Linkedin en bas de celle-ci, n’hésitez pas à nous contacter par mail et à consulter au préalable le template contenu fiches actions.

Contribuer à la plateforme Résilience territoriale

La plateforme résilience territoriale .org se veut être contributive. Vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche et avoir votre nom en bas de celle-ci ? N’hésitez pas à nous contacter par mail.

Please fill the required fields*