Limiter les voitures individuelles en ville

Limiter les voitures individuelles en ville

Proposer une amélioration/correction

antenna-ohNCIiKVT1g-unsplash

Cette fiche est issue du “Guide pour la transition - 32 mesures pour les communes de demain”, publié par Le Collectif pour une Transition Citoyenne, Paris, Janvier 2020. 

Elle a été rédigée avec l'aide de Réseau Action Climat et Mobicoop.

Pour la consulter, cliquez ici ! 

 

Exemples inspirants

Paris est désignée comme une zone à faibles émissions, avec l'objectif de diminuer les émissions de diesel et d'essence d'ici 2024 et 2030, de développer des zones à 30 km/h et de piétoniser des axes routiers majeurs, tels que les berges de Seine.

La circulation à 30 km/h a été généralisée dans toute la ville et certaines des communes environnantes de Grenoble, un réseau de vélos express a été développé et des zones à faibles émissions de transport de marchandises ont été créées.

Le centre-ville de Bordeaux, de Strasbourg et de Rochefort est limité à 30 km/h, tandis que la zone 30 est étendue à toute la ville de Rochefort ou de Lorient.

L'opération "Coeur d'Agglo" a été mise en place à Poitiers. La raison de cette opération était de limiter la place de la voiture dans le centre-ville et de favoriser l'accès au centre-ville en marchant, en vélo et en utilisant les transports publics. Il a été procédé à la création de zones de rencontres et de zones de circulation restreintes à 30 km/h dans tout le centre-ville de Poitiers, ainsi que de jalonnements piétonniers. De 2009 à 2013, un investissement de 25 millions d'euros a été mobilisé pour le projet.

La Ville de Quimper a engagé une révision de son plan de stationnement afin de répondre aux besoins actuels et futurs. supprimer 700 places au centre et ouvrir un parking relais à l'entrée de la ville pour tester les attentes et les besoins des usagers avant le déploiement (4 parkings relais en périphérie de Ville à l’horizon 2014).

Nantes : centre-ville à trafic limité (pour la population mitoyenne et les véhicules utilitaires)

19 collectivités retenues dans le cadre de l’appel à projets “Zones à faibles émissions” https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/zones-faibles-emissions-19-collectivites-sengagent-qualite-lair

Ressources

Limiter les voitures individuelles en ville

Proposer une amélioration/correction

antenna-ohNCIiKVT1g-unsplash

Cette fiche est issue du “Guide pour la transition - 32 mesures pour les communes de demain”, publié par Le Collectif pour une Transition Citoyenne, Paris, Janvier 2020. 

Elle a été rédigée avec l'aide de Réseau Action Climat et Mobicoop.

Pour la consulter, cliquez ici ! 

 

Exemples inspirants

Paris est désignée comme une zone à faibles émissions, avec l'objectif de diminuer les émissions de diesel et d'essence d'ici 2024 et 2030, de développer des zones à 30 km/h et de piétoniser des axes routiers majeurs, tels que les berges de Seine.

La circulation à 30 km/h a été généralisée dans toute la ville et certaines des communes environnantes de Grenoble, un réseau de vélos express a été développé et des zones à faibles émissions de transport de marchandises ont été créées.

Le centre-ville de Bordeaux, de Strasbourg et de Rochefort est limité à 30 km/h, tandis que la zone 30 est étendue à toute la ville de Rochefort ou de Lorient.

L'opération "Coeur d'Agglo" a été mise en place à Poitiers. La raison de cette opération était de limiter la place de la voiture dans le centre-ville et de favoriser l'accès au centre-ville en marchant, en vélo et en utilisant les transports publics. Il a été procédé à la création de zones de rencontres et de zones de circulation restreintes à 30 km/h dans tout le centre-ville de Poitiers, ainsi que de jalonnements piétonniers. De 2009 à 2013, un investissement de 25 millions d'euros a été mobilisé pour le projet.

La Ville de Quimper a engagé une révision de son plan de stationnement afin de répondre aux besoins actuels et futurs. supprimer 700 places au centre et ouvrir un parking relais à l'entrée de la ville pour tester les attentes et les besoins des usagers avant le déploiement (4 parkings relais en périphérie de Ville à l’horizon 2014).

Nantes : centre-ville à trafic limité (pour la population mitoyenne et les véhicules utilitaires)

19 collectivités retenues dans le cadre de l’appel à projets “Zones à faibles émissions” https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/zones-faibles-emissions-19-collectivites-sengagent-qualite-lair

Ressources

Fiches actions rédigées et répertoriées par : Jérôme François, Loïc Marcé.

Pour améliorer ou déposer une plainte, cliquez sur le bouton orange « édition » ou « rapport » rouge en haut de de cette fiche. Enfin, si vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche action et avoir un lien vers votre profil Linkedin en bas de celle-ci, n’hésitez pas à nous contacter par mail et à consulter au préalable le template contenu fiches actions.

Contribuer à la plateforme Résilience territoriale

La plateforme résilience territoriale .org se veut être contributive. Vous souhaitez dores et déjà ajouter une fiche et avoir votre nom en bas de celle-ci ? N’hésitez pas à nous contacter par mail.

Please fill the required fields*